Ma vie en bulles

Je suis persuadée que la vie est plus drôle quand on la couche sur papier! Alors moi Ayaluna, dessinatrice Manga, je suis la mode des bd-blogs au quotidien!




#93 je ne comprends pas

samedi 23 janvier 2010



why
Des fois, j'aimerais renaitre. Dénuée des jugements, d'expériences, de préjugés.
Dénuée du regard des autres qui ont laissé leur trace.

Pourquoi les gens méchants sont-ils si "cools"?
Pourquoi se moque-t'on des gentils?
Pourquoi ceux qui aident sont ils "has been"?
Pourquoi aimer les gens est confondu avec de la naïveté?
N'est-ce pas la gentillesse qui répare les maux?
N'est-ce pas le sourire qui fait vivre plus longtemps?
Pourquoi blesser?
Pourquoi briser alors qu'on peut se lier?
Pourquoi être désagréable?
Pourquoi ceux qui ne parlent pas sont appelés "soumis"?
Pourquoi se moque t'on des questions d'un ignorant à la recherche de savoir?
Comment avons-nous appris, si ce n'est en débutant nous aussi?
Pourquoi vouloir le pouvoir?
Et pourquoi la vengeance?
C'est pourtant une chose qui nous blesse plus que notre victime.
Qu'est-ce que tout ça rapporte?
Etre méchant.
Rire des gens.
Critiquer.
Humilier.
Juger.
Et après, ce sent-on plus heureux?
Ce sent-on plus complet?
Plus humain, peut-être?

Des fois, j'aimerais me réveiller et comprendre ce monde.
Parce que là je ne comprends pas...
Je ne comprends vraiment pas...

j'avais prévu une autre note, mais ce soir ça ne va pas.

Dessiné par ayaluna à 20:54 - ideesbizarres - Merci pour vos 15 Patounes!

Vos petites patounes <3

  •  

    C'est très beau, et tellement vrai... =(
    Si tu trouve les réponses a toutes ces questions, préviens nous

    Tapoté avec amour par Kane, samedi 23 janvier 2010 à 21:18
     
  •  

    la réponse est

    42

    Tapoté avec amour par kowasu, samedi 23 janvier 2010 à 23:38
     
  •  

    C'est beau, c'est malheureusement vrai, et c'est juste triste.
    C'est ainsi, mais ça n'explique rien...

    Tapoté avec amour par Ray ben, dimanche 24 janvier 2010 à 00:54
     
  •  

    Le monde est hélas simple à comprendre : la plupart des gens suivent les idées qu'on leur présente. On nous dit depuis toujours qu'il faut réussir, qu'il faut devenir le meilleur, le premier.

    Monter, monter toujours : être premier de la classe, puis êtes le mieux payé, être le "patron". Et souvent les gens acceptent ce fait et se limitent à ça, à ce besoin d'être en haut.

    Et quand on veux absolument être en haut, il est normal de mépriser ceux qui acceptent qu'ils sont pour l'instant en bas, ou qui pensent qu'être en haut ne veux pas dire qu'on a piétiné tous ceux en-dessous.

    Mais il faut toujours penser quand ça va pas fort que certaines personnes, elles, acceptent de se dire qu'être en haut ça peut aussi vouloir dire que tout le monde est sur la même marche. Et penses aussi que si tu peux te poser ces questions, tu fais partie aussi de ces gens bien.

    Ces gens bien qui ne sont pas nombreux, qui ne sont peut-être pas toujours heureux, mais qui ont le mérite de ne pas tirer leur bonheur du malheur des autres. Ces gens bien qui un jour ont la chance de rencontrer une autre personne bien et surtout de savoir la reconnaitre.

    Ces gens bien qui un jour ont la chance de savoir voir le véritable sens du mot "bonheur", alors qu'il échappera toujours à ceux qui le résument à la volonté d'être au-dessus des autres.

    Je ne te connais pas, mais... courage

    Tapoté avec amour par Ekilio, dimanche 24 janvier 2010 à 03:30
     
  •  

    ...

    Il faut parfois jouer à être "humain" pour être accepté parmi ces semblables...

    Il arrive qu'il soit bon de rester seul .

    Tapoté avec amour par Melian, dimanche 24 janvier 2010 à 03:57
     
  •  

    p.s.: ça fait quand même plaisir de voir une aya toute nue

    Tapoté avec amour par Melian, dimanche 24 janvier 2010 à 03:58
     
  •  

    faisons simple, et efficace...

    /me caline Aya *-*

    Tapoté avec amour par Max/Tyro, dimanche 24 janvier 2010 à 04:18
     
  •  

    Je pense que l'être humain ne cesse de se chercher. De sa naissance à sa mort. Et que ça passe inéluctablement par sa différenciation vis-à-vis de l'autre. Il y a ceux qui ont la force de savoir qui ils sont et d'autres qui doivent détruire ce qui leur fait peur, pour pouvoir avoir l'illusion d'être quelqu'un.
    J'espère qu'un jour, les êtres humains comprendront qu'il est plus gratifiant de tendre une main que de cracher sur ce qui leur est différent/inconnu pour se sentir mieux et plus rassurés. Malheureusement, je pense qu'on se reconnait tous un peu dans ce schéma. On a tous besoin d'être rassurés sur ce que l'on est, sur ce que l'on pense. A nous de travailler, chacun personnellement, pour que cela ne se fasse pas au détriment de l'autre.

    Mais dessine Aya! C'est ta façon de tendre la main, d'apporter un peu de toi, un peu de ta lumière dans la vie des autres. C'est ta façon de lancer des débats (parfois plus légers, heureusement!), de faire réfléchir, de faire penser autrement. C'est aussi avec un don qu'on se différencie des autres!

    Je t'aime tite soeur! Je suis désolée de ne pas avoir pu te protéger de tout ce qui t'a blessée dans ton enfance et de tout ce qui te blesse encore aujourd'hui.

    Tapoté avec amour par christelle, dimanche 24 janvier 2010 à 12:12
     
  •  

    Kane >> Oui promis, je t'en ferais part ^^
    Mais je ne pense pas trouver de sitôt.

    Kowasu >> Kilécon lui x)

    Ray ben >> Il y a beaucoup de choses qui ne s'expliquent pas, ça commence à me gaver: si ça n'a pas de sens, autant que ça n'existe pas.

    Ekilio >> Oui, j'ai bien l'impression que c'est le noeud du problème; on ne réfléchit pas à la valeur des choses qu'on nous inculque.
    Moi rester en bas de l'échelle, gagner des clopinettes, me contenter d'un minimum tant que je suis avec les gens que j'aime et que je peux me faire plaisir de temps en temps, je me sentirais bien. Mais c'est mal vu, comme tu dis.
    Merci en tout cas pour ta réponse, elle me réconforte! Tu es doué pour exprimer les choses.

    Espérons que je saurai reconnaitre les gens qui en valent la peine plutôt que d'avoir mal à cause des gens qui ne respectent pas mes valeurs...
    Merci à toi en tout cas ^^

    Melian >> J'en ai l'impression, oui.
    ps : kilécon lui aussi x)

    Tyro >> Gah oui! T'as raison c'est simple et efficace ^^-

    Christelle >> Tu dois avoir raison. Ca me semble important de se différencier, mais certainement pas en rabaissant les autres. Au final on apprend toujours de quelqu'un, pas vrai
    Je t'aime, toi! T'es adorable *_*

    Tapoté avec amour par aya, dimanche 24 janvier 2010 à 14:25
     
  •  

    tu a entierrement raison en ce qui me concerne c'est pour ca que je suis "asocial" j'arive pas a me faire a cette part de l'esprit général humain ....

    bonne semaine ^^

    Tapoté avec amour par eloran, dimanche 24 janvier 2010 à 19:42
     
  •  

    ..

    car les gens sont souvent con et ils eprouvent du plaisir à humilier et rabaisser les autres

    ne rien dire n'est pas être soumis, mais réservé
    sourire rend le monde plus beau, seulement si lorsque tu souris les autres te répondent..malheureusement les personnes se sentent sans arrêt agressés et ne croient plus en rien, d'où le fait qu'ils pensent qu'un simple sourire est calculé


    desolé du pavé et courage

    Tapoté avec amour par sina, dimanche 24 janvier 2010 à 20:14
     
  •  

    Eloran >> Hahhh pas de quoi être associal hein! Faut juste bien choisir ses amis ^^
    Bon j'avoue c'est dur.

    Sina >> Pas de quoi, je vois que ce topic fait réagir, je suis contente de voir que beaucoup pensent comme moi ^^

    Tapoté avec amour par aya, lundi 25 janvier 2010 à 03:29
     
  •  

    Le bien et le mal - un certains équilibre.

    En prenant en compte ton message, je peut répondre
    le plus brièvement possible, (à cette question qui à traumatisé et perturbe encore, depuis des siècles, des générations de philosophes, penseurs et sociologues )
    que:

    Humain nous sommes. Humains nous restons. Invariablement attiré par le mal, la cruauté et la tentation. Ces choses qui nous attirent car elles nous fascinent.

    Pourquoi les gens méchants sont-ils fascinants? Car le mal nous sembles fascinants et car les êtres qui disposent de cruauté nous semblent mystérieux et inacessibles. Nous nous croyons mêmes incapables de faire preuve de cruauté. Les personnes humbles et justes sont alors elles méprisées.

    En réalité, les personnes qui choissisent la méchanceté, choissisent la lacheté et la facilité. Ce sont des minables se faisant passer pour des héros! Ils sont incapables d'assumer une bonne action.

    D'autre part, la cruauté est en chacun de nous, nous en faisons preuve sans même nous en rendre compte. Nous ponvons blesser, froisser. Pourquoi? Nous sommes obséder par nous mêmes et nos peurs. La méchanceté est alors perçue presque comme du courage.

    Et face à nos peurs qui nous semblent extrèments dures (pour nous), nous cédons alors à la facilité en faisant le mal, sans même nous en apercevoir.

    En réalité, il faut accepter que nous ne sommes pas parfaits et accepter que nos peurs soient des choses relatives. Il faut s'efforcer de vivre debout en les affrontant.

    Le mal fait partie de nous, nous ne devons pas en avoir peur et nous ne devons pas croire que nous pouvons le détruire. Il faut accepter qu'il y ait un coté sombre à chaque choses et il faut vivre avec. Le mal et une partie du bien comme le ying et le yang.

    Il faut s'efforcer de donner la place au bien en montrant le plus simplement du monde...que nous sommes capables nous aussi de nous défendre mais que toutes personnes qui vient sans intentions malveillantes sera accueillies à bras ouverts.

    En conclusion, il faut s'efforcer de dépasser nos peurs qui nous aveuglent sur le bien qui existe et exagère l'importance du mal. Alors nous devenons vraiment libres de pouvoir choisir le mal par facilité ou le bien par courage.

    J'espère, en toutes humilité, avoir put répondre à ta question Aya.

    Bonne semaine.

    Bien à toi, Shinobu.

    Tapoté avec amour par Shinobu, lundi 25 janvier 2010 à 12:23
     
  •  

    Bwah, un jour ces gens se rendront compte de leurs erreurs. Ou pas. Mais si tu comprends fais moi signe, que j'essaie à mon tour de piger "le truc" qui fait qu'on est mieux vu quand on se fout de la gueule des autres plutôt qu'en essayant d'aider.

    Tapoté avec amour par Tsuyu, lundi 25 janvier 2010 à 17:28
     
  •  

    ptet un peu moins con...

    Le sens de la vie. En d’autres termes savoir pourquoi on est né. Ou plutôt “pour
    quoi”, dans quel but. On peut s’étendre en élucubrations métaphysiques ou spirituelles,
    mais là n’est pas mon propos. Je m’intéresse ici au rôle des gens dans la société, dans notre société, donc aussi dans leur société. Les sociologues qui travaillent du point de vue holiste, c’est-à-dire considérant la société comme un tout, comme un “être”, composé d’organes, qui remplissent des fonctions, comme pour les animaux, prétendent donc que des groupes de personnes remplissent des rôles au sein de la société. Dès lors, y-a-t’il un groupe-cerveau, un groupe-coeur ?

    Qui travaille pour qui, en somme. Pour avoir travaillé (enfin c’est un grand mot,
    mais ne digressons pas) pour le chemin de fer, l’impression que j’avais était que je rendais un service à la société, je permettait aux gens (normaux) de se rendre à leur travail, mais que donc je ne faisais pas partie des “gens normaux” - je ne prenais même pas les mêmes trains qu’eux, ils appellent ça les “trains de service”, réservés au personnel. En fin de compte, les employés des transports publics en général, servent la société, sans en faire réellement partie.

    On peut étendre cela à d’autres domaines. Les restaurants et autres snacks,
    friteries... servent à nourrir ces “gens normaux”. Le monde des vacances et voyages sert à divertir les “gens normaux” pendant leurs congés. Les hôpitaux, et les services de secours en général, sont aussi là pour les “gens normaux”. On peut appliquer le même raisonnement à l’administration, au commerce, à la science, au sport, au divertissement.

    Mais qui sont donc ces fameux “gens normaux” ? Avec tous les domaines précités,
    on doit couvrir à peu près 98% de la population (dans les pays occidentaux du moins).
    Quand on “sert la société”, qui sert-on ? Si certains montrent parfois peu d’assiduité dans leur travail, c’est qu’au fond, le fruit de leur labeur est pour “quelqu’un de normal”, qu’on ne connait pas. Sauf qu’en fait chacun se retrouve dans cette même situation : quand on “sert la société”, on ne sert pas n’importe qui, mais on sert quelqu’un qui sera amené a nous servir tôt ou tard, directement ou indirectement. Je suis en train de nettoyer les toilettes, que quelqu’un va utiliser, ce quelqu’un allant servir un repas à la personne qui conduit le train qui m’a conduit ici, par exemple.

    La société est tout aussi complexe qu’un corps humain. Les organes ne travaillent
    pas pour un “cerveau” ou un “coeur” mais bien pour tous les autres. Ils sont
    interconnectés, interdépendants. La somme des éléments surpasse les élements mis bout-à-bout. Et si le sens de la vie, c’était de participer à l’effort collectif qui permet à chacun de se poser la question ?

    Tapoté avec amour par kowasu, mercredi 27 janvier 2010 à 14:49
     

N'hésite pas! Laisse moi une patoune! ^^


 


 


                                    


Début du blog
Cadeaux


Bd's en ligne







Si vous utilisez ces dessins sur vos blogs ou autre support, merci de mentionner la source!
2009-2010 © Ayaluna - Créé via CanalBlog - http://www.canalblog.com